ANCV

Depuis 18 ans, l’Agence Nationale des Chèques Vacances, soutient, via son partenariat avec l’Association des Paralysés de France, le départ en vacances des personnes en situation de handicap moteur aux faibles ressources. Ainsi, en 2015, ce sont près de 1600 personnes qui ont pu bénéficier d’une APV (Aide aux Projets Vacances), auprès de l’APF.

ANCV

L’APV, c’est pour qui ?

Toute personne en situation de handicap moteur ou polyhandicap, sans limitation d’âge, résidant en France, désireuse de partir en vacances et pouvant justifier de faibles ressources. L’APV s’adresse également aux aidants familiaux sur leur séjour de répit et aux accompagnateurs bénévoles à qui il est demandé une participation financière.

L’APV, pour quels types de séjours vacances ?

– des séjours de maximum 22 jours consécutifs

– se déroulant en France (DOM TOM inclus) ou dans les pays de l’Union Européenne (liste pays Union Européenne.pdf)

– n’ayant pas une dimension confessionnelle et religieuse avérées.

– n’étant pas une cure thermale.

– dont la structure d’hébergement est agrée ANCV.

(les séjours hors catégories pourront faire l’objet de demandes de dérogation sur présentation d’un argumentaire)

Particularités :

– une même personne ne peut solliciter qu’une seule aide financière au cours de la même année.

– pas de gratuité pour un départ. Une participation personnelle de 30 € minimum sera requise dans la plan de financement.

– l’ANCV ne souhaite pas être le seul organisme sollicité. Aussi, notamment concernant l’éventuel surcoût lié à un accompagnateur sur le séjour, il est impératif de solliciter prioritairement la MDPH, soit pour les bénéficiaires de la PCH, dans l’élément 4 (dépenses exceptionnelles), soit, pour les autres, le Fonds départemental de Compensation. D’autres organismes de service commun ou privés, peuvent être sollicités (lien vers la rubrique « Autres aides financières possibles »).

Découvrez le site de l’ANCV